Sensibiliser les acheteurs et les vendeurs d’enclos

Dans la mesure où les dimensions et l’équipement des enclos ont un impact majeur sur le bien-être des animaux, les professionnels qui les fabriquent et les vendent, tout comme les personnes qui les achètent, ont une grande responsabilité à assumer. C’est pourquoi l’OSAV a lancé fin 2016 l’action de sensibilisation « Enclos convenables pour animaux de compagnie », en collaboration avec la Protection suisse des animaux (PSA).

Si l’on trouve dans le commerce zoologique un vaste choix d’enclos pour petits animaux domestiques, il est toutefois difficile de savoir – surtout sur Internet – à quelles espèces est destiné tel ou tel modèle. Cela peut conduire à l’acquisition d’un enclos ne respectant pas les dispositions légales, par exemple parce qu’il est trop petit ou non conforme aux besoins de l’espèce.

Afin d’éviter de telles situations, l’OSAV a lancé fin 2016 l’action de sensibilisation « Enclos convenables pour animaux de compagnie », en collaboration avec la Protection suisse des animaux (PSA). Cette campagne vise à montrer aux propriétaires de petits animaux domestiques et aux personnes qui vendent des enclos ce qu’ils peuvent et doivent faire pour assurer le bien-être des animaux de compagnie.

Dialogue avec la branche

Dans le cadre de la campagne, l’OSAV et la PSA se sont entretenus avec des fabricants d’enclos, des commerces zoologiques, l’association d’élevage des petits animaux (Kleintierzuchtverband) et l’Association des établissements zoologiques suisses. Les discussions ont porté sur le conseil, les déclarations, la responsabilité relative aux enclos adaptés et les prix. À la lumière de ces échanges, il apparaît nécessaire de mettre en priorité l’accent sur l’information des personnes qui détiennent les animaux. Les professionnels qui vendent des enclos, en revanche, assument leurs responsabilités en matière de protection des animaux à travers un assortiment adapté, des informations écrites et des conseils professionnels. En conséquence, l’OSAV a élaboré des brochures d’information pour les détenteurs d’animaux et introduit une déclaration obligatoire pour la vente d’enclos.

Vigilance requise lors de l’achat d’enclos

Quiconque détient des animaux doit se renseigner sur les besoins de l’espèce en question et sur les exigences légales en vigueur avant d’acheter un enclos. L’OSAV propose de nouvelles brochures avec des conseils avisés sur la façon de reconnaître les offres sérieuses et de choisir des modèles adaptés. Des informations relatives aux exigences légales minimales et des recommandations concernant les équipements convenables y sont aussi inclues. À cet égard, il faut garder à l’esprit que ces prescriptions constituent le strict minimum : en optant pour un enclos plus grand, les conditions de vie des animaux seront mieux adaptées à leurs besoins et leur quotidien sera plus varié.

L’information est cruciale

Autre initiative majeure : dans le cadre de la révision de l’ordonnance sur la protection des animaux, entrée en vigueur le 1er mars 2018, l’OSAV a introduit une obligation d’informer applicable également aux vendeurs d’enclos. Dorénavant, ces derniers devront fournir, lors de la vente d’enclos pour animaux de compagnie, des informations écrites sur la manière de détenir l’espèce en question, même lorsqu’ils ne vendent pas d’animaux (cf. contribution « La détention de poules à titre de loisir »). En outre, les commerces zoologiques et les plateformes de vente doivent déclarer correctement les enclos sur Internet. À cet égard, il est obligatoire d’indiquer pour quelles espèces les modèles proposés sont prévus et combien d’animaux de l’espèce en question peuvent y être détenus.